LEUR PARADIS
Alexis Michalik

La plage

 

C’est un endroit au bout du monde 

Où les saisons n’existent pas 

Autour il n’y a que ciel et onde 

Et du sable chaud sous nos pas 

 

C’est un endroit où l’on parvient 

Seulement au terme d’un voyage

Les pieds brûlants de bon matin

On s’allonge sur une plage 

 

Et se plongeant dans un roman

Au gré des mots, au fil des pages

On voudrait arrêter le temps

Rester un peu sur cette plage 

 

Les corps sont nus et se prélassent

Et leur camaïeu de visages

Nous rappelle que le temps passe

Et qu’il faudra quitter la plage

 

C’est un endroit où on revient

Tandis que passent les années 

Un endroit où l’on se sent bien

Une parenthèse ensoleillée 

 

Dans les Cyclades ou au Mexique 

Île de beauté où Tahiti

C’est un endroit un peu magique 

Donc on se souvient à Paris