HOROSCOPE DE FRATRIE

Enfants uniques : 

Amour : si vous en avez marre de votre belle famille souvenez vous qu’au départ vous avez aussi choisi votre conjoint(e) pour ça. Vous aimiez participer à ces grandes tablées, où les  gens doivent crier pour se faire entendre. Vous aimiez que peu importe le jour ou l’heure à laquelle vous passiez, il y avait toujours au moins cinq personnes dans la cuisine, un diner pour 10 à préparer, et une urgence permanente qui sentait la vie. Alors oui, ça n’est pas le calme ni la serenité que vous avez épousé, mais c’est quand même souvent plus fun que vos diners en tête à tête avec votre mère. Et puis votre mère est toujours dispo si vous avez besoin. 

Travail : si vous en avez marre d’être seule dans votre atelier/ cabinet/ studio/ etude/ salon/ bureau, souvenez vous qu’au départ vous avez aussi choisi ce métier pour ça. Vous aimiez vous retrouver avec vous-même pour travailler, vous aimiez être votre propre patron, ne pas avoir d’horaires, ni de contraintes, avoir créé votre place à la force de vos mains, de vos idées, de votre compétence. Alors oui, c’est beaucoup de solitude, beaucoup de  dejeuners avec un sandwich tout seul à écouter des podcasts. Oui aussi, vous n’avez pas de patron mais vous avez des clients et c’est pas beaucoup mieux, et vous n’avez pas d’horaires ni de contraintes, mais au final vous faites 60 heures par semaine. Mais souvenez vous de la fierté que vous retirez de ces choix. La fierté c’est bien croyez moi.

Famille : en tant que parents, ne vous inquiétez pas trop, vous n’êtes pas plus nul que ceux qui ont eu des frères et sœurs, tout le monde est nul, même les parents parfaits. Au moins vous, vous faites comme vous le sentez, et pas comme il faudrait faire, et c’est une honneteté que vos enfants vous rendront. 

 

Jumeaux : 

ça n’a pas toujours été facile de grandir avec cet autre vous, 

Et pourtant vous êtes un fantasme permanent pour quiconque n’a pas d’alter ego. Pour quiconque donc. 

Vous avez un jumeau, et pour l’inconscient collectif, vous faites partie de cette infime frange de la population qui ne peut pas se sentir seul. Etre à l’abri de la solitude, quel privilège ! 

Mais ce que les gens ne comprennent pas, c’est que vous faites aussi partie de cette infime frange de la population qui ne peut pas se sentir le seul. être empeché d’être unique, quel mauvais sort ! 

Pour tout le monde vous avez un super pouvoir, 

Pour vous, vous avez juste un frere, ou une sœur. 

Amour : il va falloir s’y mettre à un moment.  

Travail : Personne n’est aussi compétent que vous. Vous savez aussi bien que moi que c’est faux, mais c’est dans ce sens qu’il faut avancer 

Famille : il va falloir s’en affranchir à un moment 

 

Cadets : 

Vous n’êtes pas le premier, ni le dernier. Donc il a fallu trouver une place. Exister. 

Alors vous avez choisi de faire différent. Enfin peut on dire que vous l’avez choisi ? 

C’était obligé pour vous, cadet, de faire différent. De prendre le contre pied. De ne pas être d’accord. Pour ne pas disparaitre dans le magma informe de ce que vos parents appellent « les enfants ». 

On a souvent dit de vous que vous étiez l’incompris(e), mais rassurez vous, ici on vous comprend. 

Amour : Pensez à lui dire que vous l’aimez

Travail : Est-ce que ce serait pas le moment de changer de voie ? 

Famille : Revenez les voir de temps en temps. Vous comptez beaucoup pour eux. Croyez moi. Votre singularité les fascine. 

 

Enfants de famille recomposée : 

S’adapter, c’est un mot que vous connaissez bien. Très bien même. Vous le faites depuis le jour où ces gens nouveaux sont venus partager votre quotidien, et qu’il a fallu s’en réjouir. 

S’adapter. 

Faire avec. 

Faire sans. 

Eponger la peine de vos parents, partager la joie, comprendre vite que les pages se tournent, celles de l’amour qui vous a fabriqué y compris. 

Vous avez été plongé dans le bain de la vie très tôt. A vous d’en faire une force. 

Amour : vous êtes prêt pour toutes les configurations, toutes les situations. Vous avez la force de ces gens tout terrain. Vous êtes admirable. 

Travail : appuyez vous sur votre reseau. 

Famille : Vous connaissez tous les pièges, vous êtes certainement le(la) plus expert(e). Ayez confiance et faites profiter à votre entourage de votre expertise. 

 

Enfants de famille nombreuse : 

La solitude vous connaissez. Vous savez vous, que les histoires d’enfant oublié sur une aire d’autoroute, c’est pas une légende. 

Vous n’avez jamais connu de moments privéligiés seul(e) avec votre père ou votre mère, vous avez toujours été trimballé(e), avec une ribambelle d’autres gamins, d’un site à un autre, avec un bisou sur le front pour seul message, et c’est peu dire que ceux qui vont élevé, ça n’est pas vos parents. L’enfance c’était la jungle, et vous en êtes sorti vivant alors déjà bravo. 

Amour : ne prenez pas la première personne qui vous écoute enfin. L’amour c’est pas seulement ça. 

Travail : laissez tomber votre travail, demissionnez, soyez oisif, contemplez le monde, profitez de votre statut car pour l’argent,  il vous suffira de gratter vos frères et sœur un par un, et quand vous avez fait le tour, revenez au premier, ça devrait suffire.

Famille : n’essayez pas de demeler les nœuds, faites avec, go with the flow, ce serait contre productif de faire autrement.